Architecture textile : 4 étapes indispensables pour un évènement en plein air réussi

Architecture textile

L’architecture textile est une nouvelle forme de structure très appréciée en raison de ses propriétés. Elle autorise des activités innovantes et se révèle très flexible pour tout type de projets notamment les évènements en plein air. Cependant, pour la réussite d’une telle infrastructure, il est fondamental de respecter certaines étapes clés dans la mise en œuvre.

L’analyse du projet de construction

Tout projet de construction découle d’une idée et de la modélisation du concept. Techniquement, la structure textile n’est pas toujours très bien intériorisée par les clients. C’est la raison pour laquelle il est nécessaire de réaliser une étude de faisabilité de l’installation de votre projet en plein air. Dans la pratique, les modèles sont très diversifiés. Certains prototypes ne sont pas forcément adaptés aux conditions réelles et il peut être nécessaire de renforcer le dispositif par d’autres sutures. L’étude de faisabilité en phase préliminaire sert aussi à juger de la pérennité de la structure en textile. Elle est aussi destinée à analyser la configuration et l’esthétisme du modèle à apposer.

En outre, une étude de faisabilité permet au bureau d’études de valider en amont les plans de l’architecte commis. Vous devez exiger une modélisation sous forme de dessins ou d’un prototype en trois dimensions. Cette exigence participe à réaliser des tests de résistance de l’architecture en textile aux différentes intempéries en plein air. Le logiciel peut vous permettre de déterminer si la construction peut faire face à de grands vents, à la pluie, aux rayons solaires ou encore à un déversement torrentiel de grêles. En outre, la virtualisation est fondamentale pour déterminer la dimension idéale de la charpente métallique et pour calculer l’effort maximal tolérable par les supports. Pour un évènement plein air réussi, votre architecture virtuelle modulable sur nordbaches.com doit aussi identifier les points d’ancrage idéal pour les supports et le type de renforcement à prévoir. Les points d’accroche et de soutien doivent aussi être discutés pendant cette phase du projet. En outre, vous devez échanger sur vos attentes et sur le déroulement de votre évènement en plein air avec votre prestataire afin d’obtenir un projet efficace qui couvre tous les axes de votre vision à long terme.

L’adaptation entre le modèle virtuel et le réel

Lorsque l’architecte a élaboré sa vision du projet sur la base de vos indications, il est nécessaire de valider ses plans avant de continuer. En réalité, les données de l’architecte textile se fondent sur des dispositions techniques. Concrètement, son approche vise à assurer l’effectivité et la faisabilité de l’installation. Cependant, elle peut ne pas forcément tenir compte des spécificités de votre cadre ou du projet en plein air. Par exemple, il n’est pas exclu que l’espace prévu pour installer les poutres de soutien soit confondu à l’ouverture du portillon principal du jardin. L’espace de stationnement des véhicules peut aussi impacter les configurations techniques prévues par l’ingénieur.

Au-delà, vous devez également analyser les aspects sécuritaires du modèle 3D qui vous est proposé afin de faire les réajustements nécessaires. Si vous jugez qu’il n’est pas possible d’apposer des accroches en plein air, exigez qu’il vous propose des alternatives soutenables. En outre, à cette étape du projet, le spécialiste doit vous proposer son œuvre en le défendant et en justifiant chaque détail. De votre côté, vous devez le confronter aux faits plausibles et à toute éventualité.

La préparation du chantier et l’essai en atelier

Dès le moment où vous avez validé le projet virtuel, alors il devient possible de monter votre toile en textile. Toutefois, la bâche sur mesure doit être commandée suivant des critères spécifiques définis par l’architecte. Votre implication concerne le design ou la couleur. En revanche, le choix de la meilleure marque est du ressort de votre prestataire. Pour ce qui concerne la réception de l’ensemble du matériel, la toile ne doit pas être directement montée sur le lieu du chantier. Elle doit être déployée prioritairement en atelier aux fins de test.

L’installation finale sur le chantier

Lorsque la toile et les supports métalliques ont été validés par les équipes techniques, alors vous pouvez envisager l’installation finale sur votre site. Toutefois, des précautions doivent être prises en amont. Vous devez dégager votre espace pour faciliter les travaux des poseurs. Pour un évènement réussi en plein air, le terrain doit être parfaitement plat et vous devez éviter le travail superposé de plusieurs types de techniciens sur le chantier. Retenez que la toile est élevée progressivement par point d’ancrage. Le premier serrage peut être réalisé le jour de l’élévation des poteaux. La bâche en textile peut nécessiter un serrage au second jour et une vérification de l’extension de la toile les jours suivants. Pour la réussite de votre mariage en plein air, prévoyez deux ou trois jours pour les finitions sur le chantier.

En définitive, retenez que l’extension d’une architecture textile réussie doit se fonder sur une phase d’analyse du projet et d’étude de faisabilité afin de préciser les contours de la mise en œuvre. Ensuite, il est nécessaire de réaliser une conceptualisation 3D à confronter avec les réalités pratiques du terrain. Enfin, la mise en œuvre concrète doit être entérinée par une passe expérimentale de déploiement en atelier.


3 clés pour que votre événement en extérieur soit un succès
Goodies : la grande mode des gobelets personnalisés !